- La chute des poils des chiens

LA CHUTE DES POILS DES CHIENS

Le pelage (ou robe ou fourrure) du chien est composé de poils, plus ou moins épais ou longs selon les races. La racine (ou follicule) se trouve dans le derme et la tige (partie apparente) est constitué d'une protéine, la Kératine.

Un poil terne, clairsemé ou cassant est le révélateur d'une déficience de l'état de santé. Par contre, il est tout à fait normal qu'un chien perde ses poils, puisque celui-ci a une vie propre : Il pousse puis tombe naturellement.

2 fois par an, en principe au printemps et en automne, on assiste à une augmentation de la chute des poils: Ce sont les mues, qui permettent de remplacer le poil d'été ou d'hiver pour une texture plus adaptée à la saison.

Les chiens à fourrure longue ou épaisse ont une mue plus importante. Les chiennes en gestation connaissent souvent une période de chute de poils, considérée comme normale.

Attention cependant aux chutes de poils trop importantes qui pourraient être le symptôme d'une maladie. Il peut s'agir d'une chute généralisée (éclaircissement du poil) ou de zones précises de dépilation.

Il convient de définir avec votre vétérinaire s'il s'agit d'une affection directe du poil, dite chute primitive, ou des conséquences de grattage ou léchage intensifs provoqués par des démangeaisons, chute dite secondaire.

Dans les maladies portant atteinte au poil, on distingue :
Les maladies dues à des parasites, champignons ou acariens, qui se distinguent par des zones précises de dépilation.                             

  - La cheyletiellose- La Démodécie - La Gale - la Leishmaniose- Les puces- La Teigne

Les maladies hormonales dues à des anomalies, avec des zones de dépilation plus larges
- Le diabète sucré (insuffisance de sécrétion d'insuline)
- L'hypercorticisme ou syndrome de Cushing (maladies des glandes surrénales, traitement massif aux corticoïdes)
- L'hypothyroïdie (maladie des animaux âgés, qui peut parfois être d'origine immunitaire)
- L'hyperoestrogénisme (kyste ovarien chez les femelles non stérilisées, tumeurs testiculaires chez les mâles).

 

Les chutes de poils peuvent également provenir de:

- L'alimentation, par manque de certains aliments nécessaires à l'équilibre de la santé ou par allergie à l'un des constituants.
- Les troubles comportementaux. Le stress provoque parfois un léchage excessif des pattes avant ou de la queue, générateur d'irritations et d'infections.
- Les allergies aux médicaments ou à d'autres agents allergènes (poussières, pollens, etc...)

Il est donc fortement conseillé de surveiller les chutes de poils excessives, ou l'apparition de zones dépilées, et de ne pas hésiter à en parler avec votre vétérinaire qui procédera, selon le cas, à des examens.

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×